Hier soir, le Premier ministre s’est adressé une nouvelle fois aux Français.
D’abord pour préciser les mesures de confinement comme l’a enjoint le Conseil d’Etat. Mesures auxquelles chacun doit se soumettre avec la plus grande discipline.

Puis, il a annoncé l’interdiction de la tenue de nos marchés. Cette décision qui peut paraitre nécessaire a cependant été prise de façon brutale et sans aucune possibilité d’anticipation pour nos commerçants et producteurs.

Alors que partout sur le territoire, les commerçants, artisans, délégataires et collectivités territoriales mettaient en place les consignes gouvernementales afin d’assurer à nos concitoyens protection et sécurité, ce revirement de l’exécutif apparaît comme incompréhensible pour beaucoup d’entre eux.

En première ligne depuis le début de cette crise sanitaire, nos petits commerçants qui font vivre nos villes, nos quartiers, vont se retrouver en grandes difficultés.

De plus, les grandes surfaces alimentaires risquent de subir un afflux de nouveaux consommateurs au risque de causer des pénuries et de dégrader les conditions d’hygiène de leurs clients.

Là où il aurait été préférable de renforcer les mesures, d’accompagner les commerçants et les mandataires, cette décision laisse à beaucoup un goût amer. Fermer les marchés c’est prendre le risque de les tuer.

Le Premier ministre a indiqué que des dérogations pourraient être accordées à la demande des Maires, espérons que le Préfet entende nos arguments. Je pense particulièrement aux marchés de Mitry-Ambourget et du Vieux-Pays à Aulnay-sous-Bois ou de la Basoche et sa halle alimentaire aux Pavillons-sous-Bois où l’offre de denrées de première nécessité est insuffisante.

Je sais que nombre d’entre vous sont attentifs aux besoins de leurs aînés, de leurs voisins et que depuis le début de cette crise vous êtes mobilisés pour aider les plus fragiles. Cette interdiction accentuera les difficultés pour certains, notamment ceux isolés et n’ayant pas de voiture. Je sais que nous pourrons compter les uns sur les autres.

N’hésitez pas à effectuer vos commandes chez vos petits commerçants qui pour certains vous livreront, tous ensemble, préservons nos commerces de proximité et de qualité.