Si la gauche n’a pas le monopole du cœur, EELV n’a pas celui de l’écologie. D’ailleurs a bien des égards, la droite n’a pas à rougir de son bilan en matière d’écologie. Elle est d’ailleurs à l’initiative du Grenelle de l’environnement, qui marque un véritable tournant.

La protection de l’environnement, de notre cadre de vie, est au cœur de notre projet. Oui, la droite est engagée en faveur d’une écologie positive, une écologie de l’innovation et une écologie de pouvoir d’achat, bref une écologie pragmatique loin de la surenchère de mesures punitives prises depuis quelques semaines.

Car oui à l’écologie, mais pas au détriment de nos traditions. Les Français ont parfaitement conscience des enjeux à venir, et en ont pris la mesure. Je crois en la force des Français, ils sauront opérer les changements nécessaires dans leur quotidien pour permettre une transition écologique indispensable pour le futur de notre planète. Pour autant, ce que les Français ne peuvent tolérer, c’est que sous prétexte d’écologie, soient mises à mal des traditions qui leur sont chères.

Hier, le Tour de France, aujourd’hui, les arbres de Noël, et demain ?

Derrière ces mesures d’affichage, dont le seul but est sans nul doute le « buzz » est-il vraiment question d’écologie ? N’avons-nous pas mieux à proposer en matière d’écologie ? La population a-t-elle été concertée ? N’y a-t-il pas plus important à faire avant cela ?

Avec les députés les Républicains, nous sommes résolument déterminés à associer les Français à notre projet politique, c’est pourquoi nous avons lancé une task force Envrionnement, pour une écologie positive.