Depuis le début de la crise sanitaire, nombreux ont été les secteurs particulièrement impactés, la culture, l’évènementiel, le tourisme, l’hôtellerie, la restauration…. Parmi eux, les commerces dits « non-essentiels » ont également souffert.

Alors que la période de Noël et des fêtes de fin d’année est la plus prolifique pour ces derniers, l’annonce du deuxième confinement a été pour nombreux commerçants un coup de massue. En effet, ils avaient mis en place un protocole sanitaire stricte afin de pouvoir accueillir dans les meilleures conditions leurs clients. De plus, à quelques semaines de la période la plus chargée de l’année pour eux, tous avaient fait des stocks en prévision. Aussi, c’est l’incompréhension qui les a gagnés lorsque le gouvernement a annoncé leur fermeture.

Bien conscients des difficultés engendrés par ce deuxième confinement, et particulièrement sensibles au devenir de nos commerces de proximité qui risquent la faillite, avec Annie DELMONT-KOROPOULIS, Sénatrice de la Seine-Saint-Denis, Bruno BESCHIZZA, Président de Paris Terres d’Envol, Maire d’Aulnay-sous-Bois, Stephen HERVE, Maire de Bondy, Conseiller départementale et Séverine MAROUN, 1ere Adjointe au Maire d’Aulnay-sous-Bois, Conseillère départementale, nous avons adressé au Premier Ministre un courrier l’exhortant de rouvrir les commerces de proximité.