Retrouvez la question que j’ai adressée hier à Jean-Michel Blanquer, Ministre de l’Education Nationale, à propos des professeurs absents non remplacés dans notre département. Une fois encore, le Ministre répond par de belles annonces, mais nous attendons des actes. Il y a un an, Edouard Philippe nous annonçait les mêmes, force est de constater qu’aujourd’hui, aucun dispositif n’a été mis en place pour inciter les professeurs à venir dans notre département mais aussi à y rester.Je resterai particulièrement mobilisé sur ce sujet car l’éducation des jeunes séquano-dionysiens doit être notre priorité.

Monsieur le Président,

Mes chers collègues,

Ma question s’adresse à Monsieur le Ministre de l’Education nationale, de la Jeunesse et des Sports,

Chaque semaine et depuis trop longtemps, de nombreuses personnes m’interpellent sur un sujet majeur et inquiétant : l’absence de remplacement de professeurs dans le département de la Seine-Saint-Denis.

Les représentants de parents d’élèves n’ont eu de cesse de faire état de situations aussi impensables qu’inacceptables. Il y a un mois, je vous interpellai par courrier au sujet du Lycée Voillaume. Il y a quelques jours, j’interpellai le Directeur Académique pour le collège Pablo Neruda. La semaine dernière, je vous interpellai ENCORE sur les absences non remplacées depuis la rentrée scolaire au collège le Parc d’Aulnay-Sous-Bois. Et cette liste demeure malheureusement non exhaustive.  

Je ne nie absolument pas votre attachement à ce Département. Je n’ignore pas non plus que vous êtes conscient de ces situations catastrophiques qui sacrifient en partie l’éducation que nous devons à TOUS les enfants de la République, à TOUS les élèves de France.

Mais, Monsieur le Ministre, accordez que déplorer et regretter une situation n’a jamais permis et ne permettra jamais d’y répondre.

Nous attendons des solutions. Nous attentons des mesures pour mettre fin à cette forme d’injustice sociale : celle de ne pas former, instruire et éduquer nos enfants de la même manière, qu’importe l’endroit du territoire sur lequel ils vivent et grandissent.

Monsieur le Ministre de l’Education nationale, nous n’acceptons plus les discours, les objectifs et les promesses, aussi nobles soient-ils. Il est URGENT et IMPERATIF que les élèves aient tous l’instruction à laquelle ils ont droit.

Que comptez-vous donc faire pour répondre à l’absence de dizaines de professeurs dans le Département de Seine-Saint-Denis ? Que comptez-vous faire pour attirer de nouveaux professeurs dans ce Département ? Quelles mesures envisagez-vous pour que les professeurs s’installent et restent dans notre département ?

Edouard Philippe avait annoncé une prime de 10 000 euros pour les professeurs qui s’installeraient dans le département. Un an après, nous attendons toujours ! Quid des professeurs déjà présents ? Ils ne la méritent pas ?

Monsieur le Ministre, chaque enfant de France mérite une instruction de qualité, à la hauteur de nos valeurs républicaines et de nos devoirs.