Rien ne saurait justifier l’agression de quiconque et encore moins d’un élu de la République dans le cadre de ses fonctions.

C’est avec la plus grande fermeté que je condamne cet acte d’une grande violence.
J’adresse à l’élu agressé, un prompt rétablissement, mes pensées l’accompagnent ainsi que la majorité conduite par Stephen Hervé.

Que la lumière soit faite, et les individus responsables de ces actes punis.