Cambriolage de la Croix-Rouge de Limeil-Brévannes ; cambriolage des antennes des Restos du cœur ; dégradations multiples des locaux de la Protection civile en Île-de-France… et la liste demeure à ce jour, malheureusement non exhaustive.

Nos associations caritatives sont menacées par des vols de marchandises, de matériels et des dégradations de toutes sortes. Le Secours populaire de Saint-Ouen-l’Aumône a subi quatre vols en un an et demi. La Protection civile a été victime de dix-sept dégradations en Île-de-France en 2020. Malheureusement, ils ne sont que de simples exemples parmi d’autres. Ces attaques constantes se multiplient sans que les pouvoirs publics ne se saisissent réellement de ces événements allant à l’encontre même nos valeurs de solidarité et de fraternité.

C’est l’identité de notre nation qui est touchée

C’est l’identité de notre nation qui est touchée par ces attaques. L’honneur n’est plus, le respect est devenu l’exception et l’insécurité la règle. L’inquiétude quotidienne vient s’implanter dans l’assistance aux personnes les plus précaires, dans la difficulté. Nous arrivons dans une situation d’insécurité globale touchant toutes les facettes de notre société.

Il est temps de réagir face au déclin et à la perte de sens qui gagne et gangrène notre société. Aujourd’hui, ce sont les associations qui doivent elles-mêmes se protéger en utilisant des parkings payants ou en contractant des assurances financièrement plus élevées. Les associations doivent donc lutter et se protéger pour venir en aide à ceux qui en ont besoin : c’est aberrant.

L’impunité ne peut demeurer !

L’impunité ne peut demeurer ! Le gouvernement doit prendre les mesures nécessaires pour sécuriser ceux qui servent l’intérêt général. Le Gouvernement doit se saisir de cette question, sans attendre, il en va de notre honneur, de la solidarité nationale dont nous sommes tous fiers.

Alain RAMADIER
Votre Député